On voit souvent dans les magazines de décoration, des lits en forme de cabane pour les chambres d’enfant. On retrouve également ce type de lit dans la méthode Montessori qui est une pédagogie d’éducation sensorielle pour les enfants dont un des principes est de leur donner le plus d’autonomie possible.

Après le lit à barreaux, je voulais prendre un lit qui permettrait à mon fils de pouvoir se lever tout seul facilement.

En cherchant à acheter ce type de lit sur internet j’ai constaté que les prix restaient très élevés et en voyant la complexité je me suis dit, je vais essayer de le faire moi-même. Après tout, la reine du DIY c’est moi non ?

Matières premières à acheter

Mon mari a été acheter du bois chez un grossiste en bois. J’ai pris des tasseaux déjà rabotés mesurant 2,5m et dont la section mesure 4,5cm par 4,5cm. Ils m’ont couté 8 euros l’unité et j’en ai acheté 10 pièces.

Je me suis également procuré une boite de 24 vis dont la taille est de 6×80 de la marque Wirox car je trouvais les têtes de vis plus jolies que de simples vis classiques.

Pour finir,  j’ai déniché des tampons de chaises pour protéger le dessous du lit pour éviter de rayer le parquet et des mèches à bois pour rigidifier la partie du toit.

Bien évidemment, comme je voulais que le lit dure longtemps, j’ai décidé de faire un lit de 90x 190cm donc j’ai racheté un matelas anti acariens de fabrication française chez Vertbaudet et un sommier à lattes avec encadrement acier, de chez conforama, en promotion au moment de l’achat.

Le type de bois

J’ai longuement hésité pour le type de bois. Pin, hêtre, Red Cedar ou chêne. Ces différentes essences de bois font vraiment varier la qualité et la beauté du lit. Reste ensuite un montage soigné pour obtenir un résultat parfait mais le prix en fonction du bois peut vite faire monter la facture totale. On peut passer de 8 euros le morceau de pin jusqu’à plus de 30 euros pour du chêne. Le choix a été très vite choisi malgré une envie certaine d’aller sur de l’hêtre ou du chêne pour un bois de qualité. Pour compenser le choix d’un bois plus bas de gamme, nous avons poncé l’ensemble des morceaux et nous les avons tinté avec une huile légèrement colorée pour un rendu plus flatteur mais restant très naturel.

Le matériel à se procurer

Pour préparer ce lit il vous faut peu de matériel. J’ai la chance d’avoir un mari assez bricoleur donc nous avons tout le matériel nécessaire à la maison. Il vous faudra le matériel suivant :

  • Une ponceuse ou cale à poncer
  • Une scie à onglets électrique ou une boite à onglets
  • Un pinceau
  • Une visseuse

Les étapes de fabrication

La découpe du bois

Tout d’abord débutez par couper les morceaux aux différentes longueurs

  • 1 morceau de 196,5 cm qui sera utilisé pour le haut du toit
  • 4 morceaux de 187,8cm qui seront les morceaux les plus longs constituant d’une part une partie du cadre du bas et les deux traverses pour le bas du toit
  • 2 morceaux de 89 cm qui finissent le cadre du bas
  • 2 morceaux avec un angle de 45° mais voici les dimensions :
    • Valeur la plus courte : 63,6 cm
    • Valeur la plus longue : 65,3 cm

Reliez les deux points et vous coupez sur le trait que vous venez de faire vous aurez l’angle parfait.

  • 2 morceaux avec un angle de 45 ° avec les dimensions composant l’angle :
    • Valeur la plus courte : 105,5 cm
    • Valeur la plus longue : 107,2 cm

idem que pour le précédent morceau, reliez les deux points et vous obtiendrez l’angle adapté.

N’oubliez pas de réaliser sur les faces avec l’angle de 45° un trou pour y placer une mèche à bois dans le but de renforcer la rigidité du toit.

Ponçage et application de l’huile tinté

Une fois que vous aurez découpé l’ensemble de ces morceaux à la scie à onglets ou à la boîte à onglets, vous pouvez passer au ponçage et mettre une première couche d’huile tinté. Après une nuit de séchage, le bois absorbant cette première couche d’huile, répéter une nouvelle fois l’opération avec au préalable, un nouveau coup de ponçage qui vous permettra d’obtenir un bois lisse et doux.

L’assemblage des morceaux de bois

Petit casse-tête pour l’assemblage afin d’obtenir une finition soignée. J’ai commencé par réaliser le cadre autour du sommier en plaçant les 4 poteaux dans les angles.  Faites attention pour visser les différents côtés car vous devrez décaler légèrement le positionnement des vis pour éviter qu’elles ne se touchent. Le carré de bois étant assez large vous n’aurez pas de difficulté à bien les visser. N’oubliez pas que pour chaque vis à insérer il faut prévoir de faire un prêt trou avec un petit forêt à bois ça vous évitera de faire éclater le bois.

lit cabane : fixation du socle avec les vis

Comme indiqué sur l’image, les deux vis ne sont pas sur la même ligne ce qui permet de relier l’ensemble des morceaux. Faites cet exercice sur les 4 coins du lit.

Pour l’assemblage du toit, je vous conseille d’être à deux car c’est le plus complexe. Commencez par placer les côtés du toit à l’aide des mèches à bois qui vont permettre de maintenir les deux côtés et tout de suis après posez la plus grande section qui vient se poser naturellement sur les deux cadres. Maintenez et visser les deux côtés. Reste plus qu’à fixer les deux morceaux constituant le bas du toit avec les vis. Ils permettent de rigidifier la structure.

Lit bacane : zoom sur fixation en angle

Il ne vous reste plus qu’à coller les tampons sur les différents côtés du cadre du lit et poser votre matelas sur le sommier. Seul le cadre en acier touche le sol et avec la forme bombée des lattes, elles feront bien leur travail d’amortissement et comme elles sont suffisamment hautes, elles laisseront bien passer un léger filet d’air en dessous pour éviter la condensation entre le sol et le matelas.

Combien ça coûte ?

Pour résumé, comptez 365 euros pour un lit complet. Certes le coût est élevé mais cela comprend le lit, le matelas et le sommier. Si vous comptez acheter ce même type de lit dans le commerce cela vous en coutera beaucoup plus cher. Seule la construction vous sera épargné car vous aurez quand même à monter le lit une fois le colis réceptionné.

Votre enfant sera d’autant plus content si vous l’intégrez à la construction en lui donnant la possibilité de mettre sa touche personnelle.

Le temps de fabrication et de montage

En prenant mon temps pour ne rien oublier, comptez 2 jours pour respecter le séchage de l’huile entre les 2 couches.

La découpe, le ponçage et les couches d’huile sur l’ensemble des morceaux m’ont pris 2 heures maximum.
Pour le montage, j’ai également pris 2 heures mais avec le handicap d’avoir eu mes enfants à m’occuper en même temps.

Après le montage, nous y avons ajouté des traversins en mousse recouverts de tissu tout autour pour éviter que mon enfant tombe pendant la nuit et la touche finale nous y avons ajouté une belle guirlande de la case du cousin Paul aux couleurs de la chambre de mon fils.

Mon fils est ravi et profite pleinement de son nouveau lit.

Catégories : Décoration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *