L’arrivée d’un enfant est un événement majeur qu’il faut préparer avec soin. L’accueil de ce nouvel être implique nécessairement des changements dans le train de vie. Ainsi, pour des raisons professionnelles, les jeunes parents sont parfois tentés de confier leur bébé à une crèche. Mais en réalité, à quel moment préparer une inscription en crèche ? Cet article vous édifiera dans sur le sujet.

Quel est le moment idéal ?

D’entrée de jeu, il faut noter que les administrations de certaines crèches ont établi des règles particulières sur l’inscription à la crèche. Ces règles sont parfois de nature à autoriser l’inscription à la crèche uniquement après le sixième mois de grossesse.

Hormis ce cas particulier, il est recommandé de commencer les démarches pour l’inscription à la crèche dès les premières consultations prénatales. Certains spécialistes recommandent de le faire dès qu’on se rend compte qu’on porte une grossesse. C’est le moyen le plus sûr pour garantir une place en crèche pour son petit trésor.

En effet, certaines structures ont un nombre de places limitées. Ainsi, elles ne sont pas en mesure d’accueillir un grand nombre d’enfants. Par conséquent, l’idéal est de vous y prendre tôt pour avoir une place en crèche. Pour ce faire, il faut se rendre dans la structure d’accueil du futur bébé pour se renseigner sur les conditions d’admission ainsi que les pièces à fournir.

Quels sont les critères d’admission ?

Les crèches ont mis en place des systèmes de score qui priorisent les couples qui engrangent le plus de points. En effet, chaque critère permet de gagner un certain nombre de points.

Voici l’ensemble des critères généralement pris en compte par ces établissements.

La profession des parents (les parents au chômage peuvent aussi être pris en priorité) ;

La situation géographique du domicile par rapport à la crèche ;

Les parents en attente des jumeaux sont priorisés;

  • Les familles monoparentales sont dans la plupart des cas acceptées ;
  • Le faible revenu du couple est aussi important ;
  • Les dossiers fournis très tôt sont prioritaires ;
  • Les enfants ayant eu des frères qui sont restés à la crèche ont plus de chances ;
  • Les enfants nés entre janvier et juin ont plus de chances.

Chaque crèche peut ajouter à ces critères d’autres conditions. Pour maximiser les chances d’obtenir une place en crèche, il est recommandé aux parents de bien détailler leur motivation. De plus, il leur est conseillé de faire des demandes de places dans plusieurs crèches.

Quelles sont les pièces à fournir ?

Les pièces à fournir varient d’une crèche à l’autre. Néanmoins, certaines pièces sont demandées par presque toutes les crèches. Nous avons entre autres :

  • Un justificatif de grossesse (il peut s’agir d’une attestation médicale, un livret de famille ou acte de naissance ;
  • Une preuve de domicile ;
  • Un justificatif de l’activité professionnelle (un contrat de travail par exemple) ;
  • La déclaration des revenus des parents.

Les crèches peuvent ajouter plusieurs autres pièces à fournir. Par ailleurs, il faut souligner que quelle que soit la période au cours de laquelle vous inscrivez votre enfant, il ne sera admis à la crèche que deux mois après sa naissance. Ce qui équivaut aux congés de maternité.

Quelques conseils

Trouver une place pour son enfant dans une crèche est parfois un parcours de combattant. En plus de devoir s’y prendre vite, il y a quelques astuces qui pourraient vous aider à lui trouver une place assez vite.

Premièrement, il faut faire des demandes dans plusieurs crèches gérées par différents organismes. Il peut s’agir des crèches de la municipalité, celles d’une structure privée ou encore une crèche gérée par une association. Les types de crèches telles que les crèches parentales, d’entreprises, familiales ou collectives constituent des alternatives qu’il faut envisager.

Deuxièmement, il est conseillé de suivre rigoureusement le dossier et de ne pas hésiter à se renseigner sur son évolution. En effet, dans les crèches, les places sont octroyées par des commissions qui statuent sur chaque dossier.

Troisièmement, les personnes au chômage devraient beaucoup plus s’adresser aux crèches à vocation d’insertion professionnelle (VIP). Ces crèches priorisent les demandeurs d’emploi. Pour tous les parents une crèche à proximité est beaucoup plus recommandée. Pour finir, il est important de confirmer l’inscription de son enfant à la crèche après sa naissance.

Vous connaissez désormais toutes les démarches à mener pour l’inscription de votre enfant à la crèche. N’oubliez pas que vous devez vous y prendre tôt et surtout, utilisez les astuces conseillées dans cet article pour maximiser vos chances.

Catégories : Education

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *